M. Justin Trudeau rencontre le CAPE, l’ALV et la coopérative Nos Rêves

DSCN1603

Reportage du Progrès Villeray/Parc-Extension: cliquez ici.

Une rencontre positive qui ne dissipe pas l’incertitude.

Ce mercredi 10 février 2016 à 9h30, des représentant-e-s du Comité d’action de Parc-Extension (CAPE), de l’Association des locataires de Villeray (ALV) et de la coopérative d’habitation Nos Rêves rencontraient M. Justin Trudeau à son bureau de circonscription. En plus d’être le Premier ministre du Canada, M. Trudeau est le député de Papineau, qui englobe les territoires de Villeray et de Parc-Extension.


DSCN1599D’emblée, M. Trudeau a affirmé que les conventions d’exploitation des coopératives, dont l’échéance est à venir avec la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), seraient probablement reconduites. C’est le cas de la Coopératives Nos Rêves, dont la convention expirera en 2019, et de 11 coopératives de Villeray. Pour les coopératives dont la convention viendra à échéance plus tard, les modalités de versement d’une aide restent à définir. Enfin, pour celles dont la convention est déjà expirée, ce sera du cas par cas. Notons que de nombreux ménages de la circonscription de M. Trudeau sont affectés, surtout ceux à faible revenu, qui pourraient voir leur loyer augmenter considérablement. La question du renouvellement des conventions des OBNL d’habitation n’a pas été abordée durant la rencontre.

Quant à une aide accrue de la part du gouvernement fédéral pour le financement de nouveaux logements sociaux, il faudra attendre. Pour « faire couler l’argent du fédéral vers les communautés », M. Trudeau compte d’abord négocier avec les provinces et les villes, avant de mettre en œuvre son engagement électoral. Pourtant, M. Trudeau est bien au fait de l’immensité des besoins, notamment dans son comté. À Parc-Extension, 951 ménages sont en attente d’un logement à prix modique, tandis que 891 le sont à Villeray.

Ses engagements électoraux parlent de « logements abordables », mais cela inclut, pour M. Trudeau, le logement social. Bien qu’il ait mis ce matin l’accent sur la rénovation des logements existants, qu’ils soient privés ou sociaux, ce dernier se dit conscient que son gouvernement se doit de faire attention de ne pas favoriser la gentrification, d’autant plus que d’autres mesures sont déjà en place pour le marché privé.

Par ailleurs, sur des sujets plus locaux, M. Trudeau compte suivre l’avenir de l’ancien hôpital chinois et le développement du futur campus Outremont de l’Université de Montréal. Quant à l’enjeu précis de l’ouverture éventuelle d’un lien piétonnier et cyclable entre les rues de Castelnau et Ogilvy prévue au PDUES, une analyse de risque serait en cours au Canadien Pacifique.

Comments are closed.