Avenir du logement social: l’intervention d’urgence du deputé Gerry Sklavounos est demandée

Des projets de logements coopératifs et sans but lucratif en péril à Villeray et à Parc-Extension.

Montréal, le 11 mars 2015. L’Association des locataires de Villeray (ALV) et le Comité d’action de Parc-Extension (CAPE) sont vivement préoccupés quant à l’avenir du programme AccèsLogis, le seul programme disponible pour le financement du logement social au Québec. Ainsi, les deux organismes pressent M. Gerry Sklavounos, député de Laurier-Dorion, d’intervenir sans délais en ce sens auprès des membres du conseil des ministres.

À la fin février, la Commission métropolitaine de Montréal (CMM), par la voix des maires de Montréal, Longueuil et Laval, exprimaient ces mêmes craintes et ainsi que celles concernant le Programme Rénovation-Québec (Lien vers ce communiqué).

Cette semaine, les grands regroupements nationaux en habitation sociale, appuyés par la Fédération québécoise des municipalités et le Regroupement des offices d’habitation du Québec, s’unissaient pour réclamer la reconduction du programme AccèsLogis (Lien vers ce communiqué).

À Parc-Extension et à Villeray, AccèsLogis a permis la réalisation de plusieurs projets d’habitation coopératifs et sans but lucratif. Des coupures à ce programme auraient un impact catastrophique sur les futurs projets des deux quartiers, incluant ceux actuellement en développement sur la rue Jarry Ouest, la rue de Castelnau, la rue Villeray et la rue St-Denis. Des coupures au PRQ nuisent également aux efforts pour convertir des logements insalubres en logement social et à ceux de la Ville de Montréal en matière de lutte à l’insalubrité.

Du même souffle, la réalisation de logements sociaux est nettement plus avantageuse pour les deux quartiers que des suppléments au loyer sur le marché privé, qui n’ont pas d’effets structurants, tout en étant coûteux à long terme.

En outre, le CAPE et l’ALV, à l’instar du FRAPRU, recommandent des investissements nettement plus soutenus par la construction et la rénovation de 50 000 nouveaux logements sociaux en 5 ans, incluant un programme finançant 20 000 nouveaux HLM.

Dans ces deux quartiers, les besoins en terme de logement social sont immenses. 37,6% des locataires de Parc-Extension consacrent plus de 30% de leur revenu au loyer et 37,0% à Villeray. 40,5 % des domiciles avec enfants de Villeray ont des facteurs d’humidité ou de moisissures (38% à Parc-Extension), tandis que Parc-Extension compte 34,4% des domiciles avec enfants avec des rongeurs ou des coquerelles (8,4% à Villeray). De plus, 927 ménages de Parc-Extension et 881 de Villeray sont sur les listes d’attentes de l’Office municipal d’habitation.

Pour conclure, des membres de l’ALV et du CAPE participeront à la manifestation du FRAPRU, qui se tiendra à Québec le 21 mars prochain. Pour se réserver une place dans les bus nolisés, il faut s’inscrire en appelant à l’ALV (514-270-6703) ou au CAPE (514-278-6028).

-30-

Comments are closed.