Déclaration communautaire: Ensemble contre la gentrification à Parc-Extension / Community Declaration: Together Against Gentrification in Parc-Extension

Pour signer cette déclaration en français, allez à ce lien. /  To sign this declaration in english, go to this link.

English follows

Le 19 mai 2019, près de cent résident.e.s de Parc-Extension se sont regroupé.e.s au sein d’une assemblée populaire de quartier afin de réfléchir collectivement aux meilleures manières de lutter contre la gentrification de notre quartier.
Depuis quelques années, l’intensification de la gentrification à Parc-Extension nous inquiète. Les reprises de logement, les réno-victions et les hausses de loyers abusives risquent de déplacer un nombre grandissant de résident.e.s. De nombreux locataires font face à harcèlement de la part de propriétaires qui, motivé.e.s par les opportunités de spéculation, aimeraient bien voir les locataires quitter leur logement.

Avec l’arrivée de personnes plus aisées financièrement, des propriétaires et des promoteurs immobiliers investissent dans le quartier pour développer des condos et appartements de luxe. Le redéveloppement proposé du Plaza Hutchison, ainsi que la construction des condos de luxe sur l’avenue Beaumont démontrent à quel point ces développements sont motivés par le profit et non pas par le bien-être des résident.e.s du quartier. L’ouverture du Campus MIL en septembre 2019 va accélérer ce processus. Face à cette situation, nous dénonçons l’inaction de tous les paliers de gouvernement. Seulement 54 des 225 unités de logement social prévues dans le Plan de développement urbain, économique, et social (PDUES) de 2013 ont été livrées. Jusqu’à maintenant aucune mesure n’a été adoptée pour lutter contre la gentrification et il n’y a eu aucune réalisation de nouveaux logements sociaux à Parc-Extension.

Pour s’opposer à la gentrification, nous demandons :

– Que les gouvernements reconnaissent l’urgence de la situation : la crise du logement qui sévit présentement à Montréal et le processus de gentrification de Parc-Extension ont des conséquences très graves. Ces dynamiques affectent tout particulièrement les résident.e.s à faible revenu et racisé.e.s du quartier.

– Que l’on protège beaucoup mieux le droit au maintien dans les lieux des locataires, notamment en interdisant les reprises de logement, les réno-évictions, et les évictions pour fins de subdivision, d’agrandissement, et de changement d’affectation, et en condamnant sévèrement les propriétaires qui harcèlent les locataires ou qui agissent de mauvais foi.

– Que l’on mette en place des mécanismes de contrôle des loyers.

– Que l’on développe des logements sociaux et communautaires grâce à la constitution des réserves de terrains et de bâtiments.

– Que l’on agisse pour limiter la spéculation immobilière, notamment en imposant un moratoire sur la conversion indivise, la construction de condos et les activités d’AirBnB dans le quartier.

Plusieurs actions sont prévues dans les mois à venir pour défendre notre quartier. Les paliers de gouvernement doivent s’opposer ouvertement et publiquement au processus de gentrification du quartier tout en supportant les résident.e.s affecté.e.s. C’est pourquoi nous maintiendrons la pression pour que des actions en ce sens soit entreprises.

Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre. Nous, résident.e.s et organismes de Parc-Extension, voulons agir collectivement afin faire valoir nos revendications et lutter contre le déplacement des résident.e.s du quartier. Ensemble contre la gentrification!


On May 19, 2019, nearly 100 Parc-Extension residents gathered for a popular assembly to collectively reflect on better ways to fight gentrification in the neighbourhood.

For the past several years, we have been concerned by the intensification of gentrification in Parc-Extension. Repossessions, renovictions, and abusive rent hikes could potentially displace more and more residents. Many tenants have faced harassment from landlords who, motivated by opportunities of gentrification, would like to see long-time tenants leave their apartments.

With the arrival of wealthier residents, landlords and property developers have been investing in the construction of condos and luxury apartments. The proposed redevelopment of Plaza Hutchison, as well as the construction of luxury condos on Beaumont, demonstrates the extent to which these developments are motivated by profit and not by the well-being of neighbourhood residents. The opening of the new Campus MIL in September 2019 will likely accelerate this process. With this in mind, we denounce the inaction at all levels of government. Only 54 of the 225 of the social housing units promised in the Plan de development urbain, économique et social (PDUES) have been built. Until now, no measures have been adopted to fight gentrification, and no new social housing has been built in Parc-Extension.

To oppose gentrification, we demand:

– That all levels of government recognize the urgency of the situation: the housing crisis unfolding in Montreal and the process of gentrification in Parc-Extension has serious consequences. These dynamics especially affect low-income and racialized residents in the neighbourhood.

– That steps be taken to better protect tenants’ right to stay in their homes, namely by prohibiting repossessions, reno-victions, and evictions for the purposes of subdividing, enlarging or changing the use of a building, as well as by severely fining landlords who harass tenants or act in bad faith .

– That mechanisms for rent control be put in place.

– That social and community housing be developed as a result of acquiring land and buildings.

– That action is taken to limit property speculation, notably by imposing a moratorium on subdivisions, on the construction of condos, and on AirBnB and other short-term tourist housing in the neighbourhood.

Several actions will be taking place in the months to come to defend the neighbourhood. All levels of government should also publicly oppose gentrification in the neighbourhood and support residents who are affected by it, and we’ll keep the pressure going to ensure they take action.

We can no longer afford to wait. We, as residents and community organizations of Parc-Extension, will act collectively to obtain our demands and fight the gentrification of the neighbourhood. Together against gentrification!

Comments are closed.