495 Beaumont: Arrondissement incapable d'obtenir des logements sociaux

(English to follow)

Lundi soir, le comité démolition de l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension a décidé d’autoriser la démolition du 495, Beaumont, un site qui a longtemps été visé par la Ville de Montréal pour la construction de logements sociaux.

Selon le Groupe Montoni, le projet proposé envisage 104 logements, mais ne comptera pas un seul unité de logement social. De plus, le prix des loyers restent à préciser. Nous avons des raisons à croire que ces logements ne seront pas accessibles aux résident.e.s du quartier à faible ou modeste revenu. 

Cette décision se déroule dans une contexte où la gentrification du quartier s’intensifie. Avec l’ouverture du nouveau Campus MIL, un grand nombre de locataires font face aux réno-victions, aux reprises de logement, aux hausses de loyer et au harcèlement de la part de leurs propriétaires, qui cherchent à les déplacer afin d’accommoder l’arrivée des étudiant.e.s et résident.e.s mieux nanti.e.s. Ce projet augmentera sans doute les pressions sur les locataires.

Si le site avait été acquise par la Ville de Montréal, 120 unités de logement social auraient pu être construites pour des locataires de Parc-Extension qui risquent d’être déplacé.e.s hors du quartier. Malgré les besoins criants, la Ville et l’arrondissement semblent impuissants d’obtenir des logements sociaux au 495, Beaumont. 

Le Comité d’action de Parc-Extension songe à porter en appel cette décision du comité de démolition. S’il est accepté, ce projet contribuera à la gentrification du quartier. 

********

On Monday night, the demolition committee of the Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension borough decided to authorize the demolition of 495 Beaumont, a site the City of Montreal had long hoped to acquire to build social housing.

According to Groupe Montoni, the project will include 104 apartments, but not one unit of social housing. In addition, the price of rent in the building has yet to be specified. We have reason to believe that these units will not be affordable or accessible for low income residents. 

This decision is taking place in a context where gentrification in the neighborhood has been intensifying. With the arrival of the new Campus MIL, many tenants are facing rent hikes, reno-victions, reposessions, and harassment from landlords, who are hoping to displace them in order to accommodate the influx of students and wealthier residents. This project will no doubt increase pressure on tenants. 

If the site had been acquired by the City of Montreal, 120 units of social housing could have been created for Parc-Extension tenants facing displacement from the neighborhood. Despite the overwhelming need for social housing in the neighborhood, the City and the borough seem powerless to obtain social housing at 495 Beaumont.

The Comité d’Action de Parc-Extension is considering an appeal of the demolition committee’s decision. If accepted, this project will only contribute to the gentrification of the neighborhood.

 

Comments are closed.