Acquisition du 8600, de l’Épée par la Ville / Acquisition of the 8600, de l’Épée by the City

English follows

Une bonne nouvelle qui ne comble pas tous les besoins

Le Comité d’action de Parc-Extension (CAPE) se réjouit de l’acquisition par la Ville de Montréal du 8600, de l’Épée, à des fins de logement social. À terme, environ 30 nouveaux logements sociaux devraient être réalisés avec le programme AccèsLogis.

Le CAPE souhaite que ces nouveaux logements permettent à des familles vulnérables et actuellement mal-logées du quartier de se loger décemment. Le CAPE constate au quotidien les défis qu’elles doivent surmonter pour trouver un logement. Avec plus de 800 ménages locataires en attente d’un logement à prix modique, Parc-Extension manque cruellement de logements en bon état et accessibles financièrement aux locataires du quartier, l’un des quartiers les plus pauvres au pays.

Le CAPE invite la Ville à poursuivre ses efforts, puisque comme monsieur Robert Beaudry, responsable du développement économique et commercial, de l’habitation et du design au comité exécutif, l’affirme dans son communiqué publié hier, Parc-Extension «se transforme à vive allure, les besoins pour des logements sociaux et abordables sont très grands ». Avec la gentrification des quartiers voisins et l’ouverture prochaine du Campus Outremont de l’Université de Montréal, la pression est forte sur les locataires du quartier, pendant qu’y perdurent les problèmes d’entretien et de salubrité des logements.

Le CAPE note aussi que le site de l’avenue de l’Épée est hors de la zone du Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) pour les abords du Campus Outremont. Pour ce secteur, la Ville s’est donné une cible de 225 nouveaux logements sociaux. Or, seuls 54 logements coopératifs ont vu le jour sur la rue Castelnau Ouest. Il espère toujours que le sud du quartier bénéficiera du développement du logement social.

(Source de l’image: Google maps.)


Good news that does not meet all the needs

The Comité d’action de Parc-Extension (CAPE) is satisfied with the acquisition by the City of Montreal of 8600, de l’Épée avenue, for social housing purposes. Ultimately, approximately 30 new social housing units should be built with the AccèsLogis program.

CAPE hopes that these new housing units will enable vulnerable and currently poorly-housed families in the neighborhood to find decent housing. The CAPE realizes daily the challenges they have to overcome to find a home. With more than 800 renter households waiting for low-cost housing, Parc-Extension is in desperate need of housing in good condition and financially accessible to tenants in the neighborhood, one of the poorest neighborhoods in the country.

The CAPE invites the City to continue its efforts, since as Mr. Robert Beaudry, responsible for economic and commercial development, housing and design on the executive committee, said in his statement yesterday, Park-Extension “is changing to the need for social and affordable housing is very high.” With the gentrification of the neighborhood and the forthcoming opening of the Université de Montréal’s Campus Outremont, there is strong pressure on tenants in the neighborhood, while there are still problems with the maintenance and sanitation of housing.

Also, CAPE  notes that the site of the Avenue de l’Épée is outside the area of ​​the Urban, Economic and Social Development Plan (PDUES) for the outskirts of the Outremont Campus. For this sector, the City has set a target of 225 new social housing units. Only 54 co-op housing units were created on Castelnau West Street. He still hopes that the south of the neighborhood will benefit from the development of social housing.

(Source de l’image: Google maps.)

 

Comments are closed.